C A S T E L
Castel Plage
Restaurant48 heures à Nice, nos incontournables de la Baie des Anges

48 heures à Nice, nos incontournables de la Baie des Anges

Pour débuter votre séjour niçois, rendez-vous au petit matin, sur le cours Saleya, au cœur de la vieille ville. C’est ici, entre les façades jaune et ocre que s’installe chaque jour (sauf le lundi) le fameux marché aux Fleurs, classé par le Conseil National des Arts Culinaires parmi les marchés d’exception en France. Sous les tentes à rayures se déploient des bouquets multicolores aux délicieux effluves. D’autres étals proposent aussi fruits et légumes et spécialités culinaires locales.

Flânez, prenez un café sur l’une des nombreuses terrasses, puis, par la rue Louis-Gassin, gagnez la grande place du Palais-de-Justice. Admirez la majestueuse façade puis empruntez la rue de la Préfecture, avant de rejoindre, par la rue Sainte-Réparate, sur la gauche, la très animée place Rossetti. Vous pourrez goûter ici les glaces Fenocchio , les plus réputées de Nice avec près d’une centaine de parfums au choix.

Une fois rafraîchis, poursuivez votre déambulation dans les ruelles, parmi les échoppes de souvenirs et de produits locaux, les boutiques en tout genre, les placettes, les bars, les restaurants. Levez les yeux vers les façades colorées et les persiennes entrouvertes, poussez les lourdes portes des églises baroques, humez l’âme nissarde et redescendez tranquillement vers le cours Saleya.

Cette fois-ci, engouffrez-vous sous les arcades qui mènent à la mer via les adorables maisons des Ponchettes, d’anciennes cabanes de pêcheurs accrochées les unes aux autres. Traversez : l’azur éblouissant se détache entre les palmiers. Vous êtes quai des États-Unis, à l’extrémité Est de la promenade des Anglais.

 

Pause déjeuner

 

Plusieurs possibilités s’offrent à vous. Si le temps ou l’énergie vous manquent, restez dans le secteur et installez-vous à l’ombre de la tonnelle à Castel Plage, une institution de la Baie des Anges où l’on déguste une savoureuse cuisine aux accents du sud, bercé par le doux bruit des vagues et entouré d’œuvres d’artistes dont les Niçois Ben, Arman, Patrick Moya ou encore Sacha Sosno…

Si le cœur vous en dit, poursuivez la balade (à pied ou à vélo, une station de location de vélos bleus se trouve juste en face des Ponchettes) vers le quartier du port en empruntant sur la gauche la célèbre promenade Rauba Capeu qui surplombe la mer. Profitez des points de vue époustouflants sur Nice et la grande bleue, et profitez du spectacle des touristes qui posent devant le #ILOVENICE.

Une fois au port, trouvez la rue Bavastro et installez-vous Chez Pipo, le spécialiste de la socca (galette à base de farine de pois chiches) depuis 1923 ! La meilleure de Nice, selon les connaisseurs. Sur la carte, vous trouverez bien d’autres spécialités : pissaladière (sorte de pizza mais à base de pâte à pain recouverte d’oignons confits, d’olives de Nice et d’anchois), tourte de blettes, pan-bagnat, soupe au pistou…

Les plus courageux, amateurs de cadres d’exception, contourneront le port pour rejoindre Le Plongeoir, établissement de renom perché au-dessus de la mer sur deux pitons rocheux reliés entre eux par un ponton. Cuisine méditerranéenne.

Lire la totalité de l’article sur @Le Figaro