C A S T E L
Castel Plage
RestaurantNice : l’essentiel, c’est Castel

Nice : l’essentiel, c’est Castel

Retrouvaille avec la belle table niçoise d’Ali Abdelhafidh, décryptée avec gourmandise par notre correspondant de la Côte d’Azur, le fidèle Alain Angenost…


En terrasse © AA

Les Niçois et ceux qui ne le sont pas adorent venir à Castel Plage s’y ressourcer, de midi à minuit, et avec couchers de soleil à gogo, loin du tintamarre de la ville. Cette véritable institution du bien-être, de la mixité et du partage doit son succès à son propriétaire,  Ali, personnalité hors norme, emplie de bienveillance. Né à Zarzis, petite ville touristique du sud-est de la Tunisie, Ali Abdelhafidh est parti de rien pour en arriver là, avec du courage dans sa besace et du cœur à revendre.


Calamars à la plancha © AA

Il fut un temps styliste reconnu, créateur et propriétaire de la marque Piéton, après avoir été serveur et plagiste dans ce qui sera sa future maison. Depuis plus de trente ans, démontée puis remontée, cette plage privée et prisée, avec ses deux cent quatre vingt  transats face à la grande bleue et sa structure « Eiffelienne », abrite un très agréable restaurant qui renaît chaque année. Ali y travaille en famille avec sa fille Chemsy, à l’accueil et Karim, un de ses frères, qui assure l’intendance. Le personnel est à son image :  enjoué, cordial, prévenant, bienveillant.


Cigales de mer © AA

Dans une carte d’inspiration niçoise en toute simplicité, l’on peut, selon son envie, se délecter de salades et pâtes variées comme de produits terre/mer de premier choix. Les jolis exemples du moment : calamars à la plancha, salade de pois chiches et légumes de saison grillés, cigales de mer rôties, couteaux en persillade, tartare de bœuf charolais au couteau, roquette, copeaux de parmesan, artichauts violets, huile de truffe.


Couteaux en persillade © AA

Au coin des gourmands, il y en a même qui se font plaisir en dégustant une tarte Tatin et glace vanille entre deux baignades. Les rosés de Provence font là escorte, au garde à vous. Le « plus » du lieu : son air de musée de plein air. Ali, passionné d’art sous toutes ses formes, a fait aussi de Castel Plage une galerie à ciel ouvert où ses amis artistes de l’École de Nice, les Sosno, Ben ou Moya, y exposent leurs œuvres en permanence.


Tarte Tatin © AA

Castel Plage, c’est une oasis en bordure de mer dont l’atmosphère n’a guère d’équivalence ailleurs. Il y en a même qui voudraient que ça soit ouvert l’hiver tellement ils sont accros. Alors, alléluia Ali Blaplage !